Mesdames, messieurs, le train numéro 84E77N à destination de... Inconnu, partira à 13h13 voix 7.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 «3 Clémence «Road» Lawliet *

Aller en bas 
AuteurMessage
Road Lawliet
«3 Sorcière aux coquelicots *
avatar

Nombre de messages : 1
Age : 26
Métier : Styliste.
Age du personnage : 22 Ans.
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: «3 Clémence «Road» Lawliet *   Mar 11 Mar - 1:01

____
Lorsque la jeune femme aux cheveux extravagants, Clémence Lawliet de ses nom et prénom, jeta un regard au train qui la surplombait, elle n'était pas spécialement de bonne humeur. Loin de là. Elle ne l'était pas non plus lorsqu'elle gravit le marche-pied, jetant un regard dédaigneux à un contrôleur qui s'était précipité derrière elle, persuadé qu'avec d'aussi grands talons, elle se casserait la figure en moins de deux minutes. Oui, mais Mlle Lawliet était ce qu'elle était. Une femme délicieuse âgée de 22 ans. Or, une femme délicieuse ne tombe pas en trébuchant sur un marchepied de Gare. On se chargea de ses bagages, et on la conduisit dans une pièce aux proportions agréable, quoiqu'un peu vide si ce n'était un grand fauteuil rembourré, au milieu de la pièce. Elle sursauta lorsqu'on ferma la porte à clef derrière elle. Elle se retourna immédiatement et essaya de tourner la poignée sans succès.

____[[ Voix___« C'est inutile, ça ne s'ouvrira pas.

Elle sursauta une nouvelle fois, lâcha la poignée et tourna avec méfiance sur elle-même. Il n’y avait rien dans la pièce, rien si ce n’était ce bête fauteuil. Observant avec plus d’attention, elle aperçut une tâche noir sur un mur. Un interphone. Ah, le salaud !

____[[ Voix___« Ah, vous m’avez repérée ? Ce n’est pas plus mal. Asseyez-vous, ce sera plus confortable. Nous en avons pour un moment.

La voix était enfantine et elle s’en étonna vaguement. Mais il n'était pas dans le caractère de Clémence de perdre les gongs facilement. Loin de là. La porte était fermée, elle n’avait donc rien à gagner à s’énerver inutilement. Clémence méprisait souvent, s’énervait rarement, paniquait parfois. A vrai dire, elle n'avait pas grand chose de la femme mondaine. Considérée dans son milieu comme une excentrique, et sans doute l'était-elle, elle évoluait sur la Jet-set telle une créature fantastique ignorante de la passion qu'elle entraine dans son sillage. La presse adorait parler d'elle, surtout parce qu'il ne passait pas une semaine sans qu'on entende quelque chose sur Clémence Lawliet, puisqu'elle faisait partie des personnalités du moment. De nature flegmatique, il était rare qu'elle s'interresse vraiment à quelque chose. On la voyait sourire, rire, parler, se faire des amis, mais tout ça n'avait guère d'importance en fait. Elle poussa un ostensible soupir, et s’assit dans le fauteuil.

____[[ Voix___« Bien. J’ai quelques questions à vous poser,…

Elle pouvait donc la voir. Elle enregistra se détail en silence, et posa ses yeux sur l’interphone.

____[[ Voix___«…mais veuillez tout d’abord excuser mes manières cavalières, mais je tiens absolument à avoir réponse de votre part. Sachez tout d’abord que c’est moi qui vous ai invitée ici. Vous n’êtes peut-être pas la pièce maitresse de cette petite sauterie, je ne sais pas encore, à vrai dire, mais je tiens à vous. C’est pourquoi, je voudrais vérifier que vous êtes bien la personne que vous prétendez être. Je vous laisserais prendre vos quartiers après.

____[[ Elle___« Ca me semble logique. Allez-y.

____[[ Voix___« Je peux déjà confirmer que vous êtes bien de nationalité Anglaise. Et vos Caractéristiques Physiques sont conformes à la photo que j’ai put dénicher. Le London Magazine hein ? Une vraie célébrité… Coupe plutôt longue, anglaises violettes, vos racines sont noires il me semble ?

____[[ Elle___« Vous vous y connaissez.

____[[ Voix___« Vous avez toujours les même lentilles rouges qui vous font connaître dans votre métier, styliste n’est-ce pas ?

____[[ Elle___« Et mannequin à mes heures perdues.

Elle se rappelait maintenant la photo qui était parue dans le London Magazine. Elle en avait même un exemplaire dans son sac, pour autant que sa bonne ne l’ait pas changé de place.

Spoiler:
 

____[[ Voix___« C’est une bonne photo. Mais vous avez l’air malade dessus. Ca aussi, c’est votre image de marque ? Cernée, blanche comme une morte…

____[[ Elle___« Les critiques m’appellent le vampire, c’est vrai. Mais les critiques gagnent moins en dix ans que ce que je gagne en un mois, à vrai dire. Ils peuvent dire ce qu’ils veulent. Ne vous gênez pas…

____[[ Voix___« Je n’avais pas l’intention de critiquer quoi que ce soit. Vous êtes mon invitée. Vous faites plus grande sur la photo. Vous ne faites sans doute pas plus d’un mètre 70

____[[ Elle___« 1mètre 68. 75 avec mes talons.

____[[ Voix___« Vous portez toujours vos talons, alors va pour 1mètre 75. Pour ce qui est de vos mensurations, j’ai le plaisir de constater que vous remplissez tout autant votre corset ici que sur la photo. Cela dit, ce n’est pas extraordinaire comme poitrine n’est-ce pas ?

____[[ Elle___« Là, je ne vous permet pas.

____[[ Voix___« Autant pour moi. Mais elle va à ravir avec votre taille de guêpe, si je puis vous le faire remarquer.

____[[ Elle___« Vous ne pouvez pas.

Elle avait beau s’exhorter à rester polie, elle n’avait aucun plaisir à se faire analyser par cette voix enfantine et dont le ton était presque toujours à la limite de la moquerie. Elle pianotait distraitement sur le bras de son fauteuil, les yeux toujours fixés sur l’interphone.

____[[ Voix___« Changeons de sujet alors, parlez moi de votre famille.

____[[ Elle___« Mauvaise Pioche, encore une fois. Je suis orpheline. La presse en fait des gorges chaudes. J’ai grandit à l’orphelinat.

____[[ Voix___« Réponse exacte, je pense bien qu’elle en fait des gorges chaudes. Veuillez m’excuser une nouvelle fois s’il s’agit d’un sujet sensible.

____[[ Elle___« Pas le moins du monde. Je ne les ai jamais connus. Quand à mon séjour à l’orphelinat, il aurait déçut Dickens tant je fus bien traitée.

____[[ Voix___« C’est vrai. Ca déçoit la presse aussi. Mais vous avez été mariée n’est-ce pas ?

____[[ Elle___« Pas du tout. Vous êtes d’ailleurs, je suppose, parfaitement au courant de ma situation, j’ai été fiancée, mais ça ne s’est pas fait. Un Mannequin. Vous le connaissez surement.

____[[ Voix___« Le mannequin Lowell ? bien sur. Des fiançailles qui ont fait sensation. Quand vous avez rompu aussi d’ailleurs. Je suis bien obligé de faire quelques petits pièges de temps en temps, Miss. Et votre fortune, parmi les dix premières d’Angleterre, vous viens donc de votre propre travail. Voilà qui est merveilleux !

De nouveau, cette légère pointe d’ironie. Pourtant, c’était bien vrai, elle avait créé sa propre collection alors qu’elle était encore à l’école d’Art et avait tout de suite été remarquée, d’autant qu’elle avait auparavant travaillé comme mannequin. Elle choisit donc de garder le silence, gardant sur le mur d’en face un regard buté.

____[[ Voix___« Une question en rapport avec le voyage maintenant, qui me permet également de procéder à mes petites vérifications, pourriez vous me citer vos plats préférés ? Et détestés ? La cuisinière du train vous serait sans aucun doute grandement reconnaissante de lui faciliter le travail.

Elle se retint à grand peine de préciser à quel point le travail de la cuisinière lui était royalement égal en cette minute même.

____[[ Elle___« J’apprécie le poisson, surtout le saumon, mais je ne m’entends pas avec les fruits de mer. J’évite les viandes rouges, surtout saignantes, et j’aime quand les plats sont bien présentés. Je ne supporte pas les Asperges. J’ai beaucoup d’affection pour la cuisine asiatique, bien qu’elle ne soit que très rarement bien préparée. J’ai un faible pour les Bagels. La presse adore dire que c’est mon coté « tout le monde » d’ailleurs. J’ai du mal avec ce qui est acide. Et dites à celui qui s’occupe des cocktails que s’il prépare mal ses crèmes de menthe, il aura affaire à moi.

Elle avait parlé très vite, espérant en finir le plus vite possible avec ces questions idiotes. Cette personne était donc paranoïaque au point de croire que quelqu’un s’était amusé à usurper son identité ? Allons, c’était risible…

____[[ Voix___« Merci, elle sera ravie de vous préparer ce que vous lui demanderez. Vous n’êtes allergique à rien ? Ce serait dommage quand même, de vous empoisonner par erreur. Haha haha x’) Votre santé est bonne, je suppose ?

____[[ Elle___« Excellente.

____[[ Voix___« Je n’en serais pas si sure. Vous ne pouvez supporter de rester debout ou active trop longtemps, car vous développez une forme d’anémie qui étonne les médecins n’est-ce pas ?

____[[ Elle___« Comment…Ca ne vous regarde pas.

Si à un moment donné, si une seconde, elle lui avait accordé sa confiance, la Voix ne l’avait plus dès à présent, et pour le reste du voyage. Personne n’était au courant de ça, si ce n’était son médecin traitant, lequel était tenu par le secret professionnel.

____[[ Voix___« J’ai des amis partout, mademoiselle. Ne vous vexez pas, je vous en prie, c’était également pour moi un moyen de vérification…

____[[ Elle___« Il fallait en trouver d’autres.

____[[ Voix___« J’en ai justement d’autres, mademoiselle. Je suppose que c’est vous qui avez dessiné la robe que vous portez en ce moment ? Vous êtes quelqu’un d’exceptionnellement douée, mademoiselle. Un talent comme celui là, on n’en trouve pas partout

____[[ Elle___« Inutile de me passer la pommade.

____[[ Voix___« Je ne faisais que changer de sujet…Vous aimez le violet, mademoiselle ?

____[[ Elle___« Oui, c’est une de mes couleurs préférées, avec le noir, qui n’est pas une couleur, Mais je ne vois pas…

____[[ Voix___« Les chambres sont chromatiques, je souhaitais vous en donner une qui vous convienne dans les tons…Vous n’aimez pas les questions mademoiselle.

____[[ Elle___« Pas du tout. Je n’aime pas non plus les imbéciles, les incompétents, le trop froid, et le trop chaud. Voilà. Vous avez fini maintenant ?

____[[ Voix___« J’y viens. Qu’aimez-vous au juste ?


____[[ Elle___« Les vêtements. J’en ai des tas. J’aime ce qui est beau. J’ai du mal à être tolérante avec la laideur d’ailleurs. La musique aussi, beaucoup. Vous en avez prévu au moins ?

____[[ Voix___« Bien sur…A propos, vous êtes Achmophobe (Ndr : peur des pointes) n’est-ce pas ?

Comment savait-il ? (ou elle) Comment cette putain de voix s’y prenait-elle pour trouver ses renseignements ? Que savait-elle d’autre au juste ? Elle se crispa. Oh, après tout, il n’y avait rien à craindre, vraiment rien du passé…C’était enterré, tout ça.

____[[ Elle___« Je ne sais pas de quel type de phobie il s’agit. Je ne me rappelle de toute façon souffrir d’une phobie quelconque.

____[[ Voix___« Nous verrons cela, Mlle Road

Si un effet était recherché, on peu sans conteste dire qu’il eut lieu. Road, puisqu’il s’agit de son vrai nom, se leva d’un bond avant de se jeter sur l’interphone, sur lequel elle se mit à hurler. Oui, l’effet était très réussi…

____
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
«3 Clémence «Road» Lawliet *
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le train express 84E77N :: DumDumDum, bienvenu à la gare. :: Sur le quai :: De tête à voix-
Sauter vers: